Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

Chef de projet « Environs »

 

Travaux 2021

Cette année nous réalisons des assainissements lourds sur le Pont sur la Salenche et le Pont des Curnilles. Principalement parce que les ouvrages sont plutôt dégradés et nous devons les remettre aux normes, du moins augmenter ou maintenir leur durée de vie. 

 

Des travaux sous trafic

Les difficultés techniques sont inhérentes à chacun des projets et chacun des ouvrages. Par exemple pour le Pont sur La Salenche, la problématique est que nous sommes sur une autoroute assez restreinte au niveau de son gabarit, de par le fait qu’elle est sinueuse et qu’elle est coincée entre la montagne et le lac. De ce fait, nous n’avons pas pu mettre quatre voies de circulation sur la voie opposée et par conséquent, nous avons dû maintenir une voie de circulation sur le pont pendant sa déconstruction. Cela a nécessité de mettre des étayages lourds, avec tout un défi technique et d’ingénierie importante. L’assainissement du Pont sur La Salenche est particulier, ce qui fait que nous avons dû mettre en place un monitoring sous le pont pour nous assurer que les déplacements que l’on observe sur l’ouvrage soient en corrélation avec ce qui a été calculé lors de la première phase de projet. Ce monitoring consiste à un relever géomètres automatisé toutes les 15 minutes, ce qui nous donne une information quasiment en temps réel sur la déformation du tablier du pont qui reste en place. 

 

La météo, un défi supplémentaire 

Nous avons beaucoup de retard sur les projets du à la mauvaise météo de cette année. Nous avons un mauvais départ en mars-avril avec des températures basses et pas mal de pluie. Ce qui fait que nous n’avons pas pu mettre en place la gestion de trafic dans les délais impartis. Les épisodes de pluie de ces dernières semaines nous ont fait reporter des tâches que nous aurions du réaliser avec le beau temps de juillet-août. Hélas, nous avons dû nous y prendre différemment et étendre certaines tâches jusqu’à 21h.

 

Des contraintes pour les usagers 

Les usagers de la route cantonale ont des contraintes, car nous avons dû mettre une gestion de trafic alternée sous le pont, avec également des fermetures de la route pendant la nuit. Pour les usagers de l’autoroute, nous avons abaissé la vitesse à 80km/h. Nous avons également dû réduire la largeur de voie. Pour ce qui concerne les mesures contre bruit, nous sommes contraints par la loi à certains niveaux de bruit sur les chantiers. Comme nous étions en extension par rapport aux horaires, nous avons fait des tâches qui étaient moins bruyantes que celle que nous aurions dû faire habituellement. L’entreprise a aussi fait en sorte de réduire  le bruit au niveau des machines et humains. 

 

Les prochaines étapes du chantier

Nous réalisons une paroi anti-bruit sur la commune de Corsier-sur-Vevey d’une longueur de 350 mètres. Cette paroi a pour but de réduire le bruit sur la commune de Corsier et sur celle de Vevey. 

 


 

Premier bilan

 

Quel est le bilan des travaux 2020 ?

Le bilan de cette année est positif dans l’ensemble des chantiers. En ce qui concerne les passages de déviation, nous avons commencé les travaux en juillet et terminé en fin d’année. En ce qui concerne le passage supérieur de Beausite, nous avons commencé les travaux en juin avec deux mois de retard dus à la crise sanitaire. Au niveau des coûts, nous arrivons un peu au-dessus du budget, avec un dépassement d’environ 3%, soit 1,2 millions de francs.

 

Quels sont les défis d’un ouvrage comme celui de Beausite ?

Les défis principaux de cet ouvrage son sa géométrie et son emplacement. C’est un passage supérieur situé au-dessus de l’autoroute, dans une pente et inscrit dans une courbe. Il est en milieu urbanisé avec un fort trafic. De ce fait, certaines zones étaient trop dangereuses pour y accéder de jour et nous avons dû fermer le pont de nuit pour que les ouvriers puissent travailler en toute sécurité.

 

Qu’est-ce qu’un enrobé de nouvelle génération?

Sur le pont de Beausite nous avons posé un enrobé de nouvelle génération qui est plus rigide que ceux que l’on pose habituellement sur les ponts. Malheureusement nous ne sommes pas satisfaits du résultat. Nous avons des problèmes de planéité. Dans un premier temps, nous allons appliquer un correctif pour augmenter l’adhérence, puis nous nous réunirons avec les spécialistes de l’OFROU, les mandataires et l’entreprise pour trouver une solution durable sur l’ouvrage.

 

2021, une année charnière ?

En 2021, nous allons commencer les travaux principaux sur le tronçon qui se trouve entre Chexbres et Vevey. Nous allons assainir deux ponts autoroutiers et nous allons réaliser une paroi anti-bruit de 300 mètres de long. Ce sont des projets ambitieux, portée par une ingénierie de pointe, puisque nous allons déconstruire et reconstruire le tablier de pont sous trafic. Un défi technique pour lequel l’OFROU investit 13 millions de francs en 2021, et 10 millions de francs et 2022.

 


 

 

Quels sont les travaux prévus ?

Les travaux concernent des mesures d’entretien sur quatre ouvrages d’art, des mesures d’amélioration du trafic pour l’entretien futur et des mesures d’aménagement pour lutter contre le bruit.

 

Que va-t-il se passer en 2020?

En 2020, nous réaliserons des travaux préparatoires qui permettront de maintenir un trafic de 2x2 voies durant les travaux et nous réaliserons l’assainissement du passage supérieur de Beausite.

 

Que faut-il attendre de ces premières interventions ?

Un pont complètement rénové au niveau de la superstructure de chaussée, des bordures, des glissières ainsi que des garde-corps. Nous allons également mettre en place un revêtement de nouvelle génération capable d’absorber non seulement les fortes sollicitations du trafic sur l’ouvrage, mais aussi d’absorber le bruit de roulement.