Les autorités fédérales de la Confédération suisse Administration fédérale

Département de l'Environnement, des Transports, de l'Energie et de la Communication

Office fédéral des routes OFROU

N09 Vennes-Chexbres et Environs

 

 

Le tronçon Lausanne-Vevey de l’autoroute A9 a été mis en service en 1974 et compte parmi les plus fréquentés de Suisse romande. Il a la particularité de s’inscrire dans une topographie complexe et de se situer dans le périmètre UNESCO de Lavaux.

 

Afin d’améliorer la sécurité des usagers et de garantir le bon fonctionnement de l’autoroute, dès le mois de mai 2020 d’importants travaux d’assainissement sont depuis effectués entre la jonction de Lausanne-Vennes et l’échangeur de La Veyre.

 

Le projet Vennes-Chexbres et Environs se compose de deux grands sous-projets d’assainissement complémentaires et coordonnés sur un territoire découpé en six différents secteurs. Chaque secteur fera l’objet d’un chantier séparé et sera soumis à un planning différent. La réfection globale permettra de remettre en état les chaussées, les tunnels ainsi que de nombreux ouvrages d’art. Des modifications seront également apportées sur les jonctions et bretelles afin d’assurer la fluidité du trafic sur l’autoroute. L’objectif de l’OFROU est de remettre en état l’autoroute de façon à ce qu’aucune intervention ne soit nécessaire durant les 15 à 20 prochaines années d’exploitation.

 

 

A l’occasion des travaux d’assainissement, les ouvrages seront adaptés aux normes environnementales actuellement en vigueur. Le système de récolte des eaux de chaussée sera notamment renouvelé et les eaux acheminées vers un bassin de traitement et de filtration avant leur rejet dans l’environnement.

 

Afin de limiter sensiblement les entraves au trafic, ce dernier sera toujours garanti à deux voies dans chaque sens pendant toute la durée des travaux.

 

Le tronçon d’autoroute concerné se compose de six secteurs qui feront l’objet de chantiers séparés :

 

Le projet de réfection globale Vennes-Chexbres et Environs répond aux impératifs suivants :

  • Assainir la chaussée existante et les ouvrages principaux (ponts, tunnels, passages inférieurs);
  • Mettre aux normes les gabarits des voies de circulation et de la bande d’arrêt d’urgence;
  • Mettre à jour la signalisation et le marquage;
  • Réaliser de nouveaux locaux techniques pour la gestion des tunnels;
  • Mettre en conformité les clôtures de protection;
  • Mettre aux normes les systèmes d’évacuation et de traitement des eaux de chaussée;
  • Réaliser de nouveaux bassins de rétention des eaux de lavage des tunnels;
  • Assainir le bruit routier;
  • Mettre aux normes les équipements d’exploitation et de sécurité.